Press "Enter" to skip to content

Q4893

no 4893
18-Oct-2020 11:46:32 AM EDT
Q !!Hs1Jq13jV6
COMMENT EST-CE QUE LA PARTIE EST JOUÉE?
Exemple:
politico.com/news/2020/10/08/hunter-biden-business-partner-fraud-428154
1. Condamnation unanime par le jury
2. Annulation de la condamnation par le juge Ronnie Abrams du District Sud de New York [tentative de libérer _fournir de la « couverture » à H. Biden].
3. La Cour d’appel fédérale rétablit la condamnation
Contexte: Le juge Ronnie Abrams?
courthousenews.com/judge-wed-mueller-team-member-steps-away-trump-suits/
Marié à Greg Andres?
Qui est Greg Andres?
fr.reuters.com/article/us-usa-trump-russia-lawyer-exclusive-idUSKBN1AH5F9
DRAINER LE MARAIS.
Q

============
MON ANALYSE
============

Q donne un exemple de l’état profond en action.

Pour faire une histoire courte, le partenaire d’affaire de Hunter Biden, Devon Archer, avait été reconnu coupable d’un crime à l’unanimité par les membres du jury. La juge Ronnie Abrams a décidé que non, finalement, Archer n’était pas coupable. Abrams est mariée à Greg Andres, un avocat qui a fait partie de l’équipe Mueller dans l’enquête sur la supposée collusion entre Trump et la Russie. La décision de la juge a été renversée par un tribunal au-dessus de lui.

 

L’article de Politico:

La Cour rétablit la condamnation pour fraude d’un partenaire commercial de Hunter Biden

Devon Archer a été reconnu coupable d’avoir fraudé la tribu indienne des Sioux Oglala avec le produit de la vente d’obligations.

Hunter Biden

Une cour d’appel fédérale a rétabli la condamnation pour fraude de l’ancien partenaire commercial de Hunter Biden mercredi, en annulant la décision d’un juge de première instance qui avait accédé à sa demande de nouveau procès.

Hunter Biden n’était pas impliqué dans ce projet, qui consistait à escroquer la tribu indienne des Sioux Oglala avec le produit de la vente d’obligations. Mais le crime a été commis sous les auspices d’une entreprise commerciale plus large dans laquelle Hunter Biden était impliqué, et les auteurs ont invoqué son nom pour renforcer leur légitimité, selon les témoignages et la présentation de diapositives par un consultant lors du procès. Un avocat de Hunter Biden a déclaré que son nom avait été invoqué à son insu et qu’il avait coupé les liens avec les auteurs lorsqu’il avait appris leur mauvaise conduite.

Devon Archer, dont la condamnation a été rétablie par le jugement de mercredi, s’était associé avec Hunter Biden dans Rosemont Seneca, une société d’investissement basée à Washington. A partir de 2014, les deux hommes ont siégé ensemble au conseil d’administration de Burisma, une entreprise ukrainienne de gaz naturel accusée de corruption, au moment même où son père supervisait la politique américaine à l’égard de l’Ukraine. Hunter Biden a qualifié sa décision de siéger au conseil d’administration « d’erreur », tandis que Joe Biden a défendu cette décision en déclarant: « mon fils n’a rien fait de mal ».

L’avocat d’Archer, Matthew Schwartz, a dénoncé la décision de la Cour d’appel du deuxième circuit. « Comme l’a déterminé le juge fédéral expérimenté qui a présidé le procès de M. Archer, qui a duré un mois, il « n’avait pas l’intention requise et est donc innocent des crimes dont il est accusé », a déclaré Schwartz. « La décision d’aujourd’hui, qui remet en cause la décision du juge sans avoir examiné les preuves et écouté les témoins, est plus que décevante.

Archer a été condamné en juin 2018 pour fraude boursière et conspiration de fraude boursière, mais cinq mois plus tard, le juge de première instance Ronnie Abrams du district sud de New York a annulé la condamnation.

Dans son jugement, le Second Circuit a écrit que la Cour de district avait « abusé de son pouvoir discrétionnaire » en annulant le verdict du jury.

 

L’article de Courthouse News:

Une juge mariée à un membre de l’équipe Mueller se retire des poursuites contre Trump
Par ERIC TUCKER

WASHINGTON (AP) – Une juge fédérale mariée à un nouveau membre de l’équipe d’enquête de Robert Mueller s’est retirée des poursuites judiciaires impliquant le président Donald Trump et son empire commercial, comme le montrent les dossiers du tribunal.

Greg Andres, avocat new-yorkais et ancien procureur du ministère de la justice spécialisé dans la corruption et la fraude à l’étranger, a rejoint l’équipe d’avocats chargée d’enquêter sur une éventuelle coordination entre la Russie et la campagne Trump, a déclaré mercredi un porte-parole du groupe.

Andres est marié à Ronnie Abrams, une juge fédéral de Manhattan, qui a présidé les poursuites judiciaires qui ont accusé Trump de violer la clause de la Constitution sur les émoluments en laissant ses entreprises accepter de l’argent de gouvernements étrangers. L’une des affaires a été portée par Citizens for Responsibility and Ethics à Washington, un groupe juridique à but non lucratif qui plaide pour un bon gouvernement, et une autre a été portée par l’avocat new-yorkais William Weinstein.

Les dossiers du mois dernier montrent que les affaires ont été réattribuées à un autre juge, George Daniels. Aucune raison n’a été donnée et un appel au cabinet d’Abrams a été transmis à un porte-parole du tribunal, qui a confirmé que Abrams s’était récusée de l’affaire CREW en vertu d’une section du code américain qui traite de la procédure judiciaire.

Ce développement survient alors que l’équipe juridique de Trump examine les conflits potentiels entourant l’équipe de Mueller, y compris les antécédents des membres et les contributions politiques de certains membres à Hillary Clinton.

Politico a d’abord signalé la récusation.

Mueller a été nommé conseiller spécial en mai, suite au licenciement de James Comey, directeur du FBI. Mueller, lui-même ancien directeur du FBI, a réuni une équipe de procureurs et d’avocats ayant l’expérience de la fraude financière, de la sécurité nationale et du crime organisé pour enquêter sur les contacts entre Moscou et la campagne Trump.

 

L’article de Reuters:

Exclusif : Un ancien fonctionnaire du ministère de la Justice rejoint l’équipe de Mueller

NEW YORK (Reuters) – Un ancien fonctionnaire du ministère américain de la Justice est devenu le dernier avocat à rejoindre l’équipe du conseiller spécial Robert Mueller qui enquête sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016, a confirmé un porte-parole de l’équipe.

Greg Andres a commencé mardi, devenant le 16e avocat de l’équipe, a déclaré Josh Stueve, un porte-parole du conseil spécial.

Récemment avocat de la défense pénale au sein du cabinet new-yorkais Davis Polk & Wardwell, Andres, 50 ans, a travaillé au ministère de la justice de 2010 à 2012. Il était assistant adjoint du procureur général à la division criminelle, où il supervisait l’unité de lutte contre la fraude et gérait le programme qui visait la corruption étrangère illégale.

M. Mueller, qui a été nommé conseiller spécial en mai, examine entre autres la possibilité d’une collusion entre la campagne Trump et la Russie pendant les élections. Des commissions du Congrès enquêtent également sur cette affaire.

Le fait que Mueller continue à élargir son équipe signifie que l’enquête ne va pas se terminer de sitôt, a déclaré Robert Ray, qui a succédé à Kenneth Starr en tant que conseiller indépendant pour l’enquête sur Whitewater sous l’administration Clinton.

« C’est une indication que l’enquête va se prolonger jusqu’en 2018 », a déclaré Ray. « La question de savoir si elle se prolonge au-delà de 2018 est ouverte. »

Le mois dernier, le conseiller spécial a demandé à la Maison Blanche de préserver toutes ses communications concernant une réunion de juin 2016 à laquelle participaient le fils aîné du président, Donald Trump Jr, son gendre et conseiller Jared Kushner, et l’avocate russe Natalia Veselnitskaya.

Les responsables russes ont nié toute ingérence dans les élections américaines, et Trump nie toute collusion dans sa campagne.

Parmi les affaires qu’Andres a supervisées au ministère de la justice, il y a eu la poursuite du financier texan Robert Allen Stanford, qui a été condamné en 2012 pour avoir mis en place une chaîne de Ponzi de 8 milliards de dollars.

Avant cela, Andres a été procureur fédéral à Brooklyn pendant plus de dix ans, et a finalement été chef de la division criminelle du bureau du procureur américain dans cette ville. Il a poursuivi plusieurs membres de la famille du crime organisé Bonanno, dont l’un était accusé de comploter pour faire tuer Andres.

Diplômé de Notre Dame et de la faculté de droit de l’université de Chicago, Andres a été volontaire du Corps de la Paix au Bénin de 1989 à 1992.

Il est marié à Ronnie Abrams, un juge de district américain de Manhattan nommé à la magistrature en 2011 par le président démocrate Barack Obama.

Parmi les autres membres de l’équipe de conseillers spéciaux figurent Andrew Weissmann, chef de la section des fraudes du ministère de la justice, Andrew Goldstein, ancien chef de l’unité de lutte contre la corruption publique du bureau du procureur américain à Manhattan, et James Quarles, qui était procureur spécial adjoint dans l’enquête sur le Watergate qui a contribué à faire tomber le président Richard Nixon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + neuf =