Press "Enter" to skip to content

Q4952

Last updated on décembre 1, 2020

no 4952
13-Nov-2020 12:20:55 AM EST
Q !!Hs1Jq13jV6
Durham.
Q

============
MON ANALYSE
============

John Durham, qui mène une enquête criminelle sur les origines de la fausse histoire de collusion avec la Russie et sur la Fondation Clinton (entre autre). On a parlé de lui beaucoup dans le passé (cliquez sur son nom dans le bas). Je ne sais pas si Durham présentera son rapport avant que l’élection soit conclue. S’il le fait, je doute que les médias en discutent et ça risque de tomber dans l’oubli. Même chose pour les possibles arrestations, je crois que si c’était pour arriver avant la conclusion de l’élection, ça pourrait être vu comme une façon pour Trump de « sécuriser » son prochain mandat. Bon, ça reste mon opinion. Nous verrons bien. Reste qu’on s’attend à de très importantes révélations ou actions provenant des enquêtes de John Durham.


AJOUT DU 1er décembre 2020

Selon l’Associated Press, Bill Barr aurait changé le statut de John Durham, le faisant passé de Procureur à Procureur Spécial. (Avocat ou Procureur ou Conseiller [Spécial], ça veut dire la même chose.) LA chose à retenir est la suivante: « Selon la réglementation fédérale, un avocat spécial ne peut être licencié que par le procureur général et pour des raisons spécifiques telles qu’une mauvaise conduite, un manquement au devoir ou un conflit d’intérêts. Le procureur général doit documenter ces raisons par écrit. »

Et Tom Fitton, le président de l’organisme Judicial Watch, est étonné par cette décision:

« Incroyable. AG Barr a nommé Durham comme conseiller spécial trois semaines avant l’élection, mais l’a tenu secret du peuple américain. @realDonaldTrump »

 

Barr nomme un conseiller spécial pour l’enquête sur la Russie

WASHINGTON (AP) – Le procureur général William Barr a accordé une protection supplémentaire au procureur qu’il a désigné pour enquêter sur les origines de l’enquête Trump-Russie, en lui donnant l’autorité d’un avocat spécial pour achever le travail sans être facilement licencié.

M. Barr a déclaré mardi à l’Associated Press qu’il avait nommé le procureur américain John Durham comme conseiller spécial en octobre, en vertu de la même loi fédérale qui régissait le conseiller spécial Robert Mueller dans l’enquête initiale sur la Russie. Il a déclaré que l’enquête de Durham s’est rétrécie pour se concentrer davantage sur la conduite des agents du FBI qui ont travaillé sur l’enquête en Russie, connue sous le nom de Crossfire Hurricane.

Selon la réglementation fédérale, un avocat spécial ne peut être licencié que par le procureur général et pour des raisons spécifiques telles qu’une mauvaise conduite, un manquement au devoir ou un conflit d’intérêts. Le procureur général doit documenter ces raisons par écrit.

En juillet 2016, le FBI a commencé à enquêter pour savoir si la campagne Trump était coordonnée avec la Russie pour influencer le résultat de l’élection présidentielle. Cette enquête a été héritée près d’un an plus tard par l’avocat spécial Mueller, qui n’a finalement pas trouvé suffisamment de preuves pour accuser Trump ou l’un de ses associés de conspiration avec la Russie.

Mais les premiers mois de l’enquête, lorsque des agents ont obtenu des mandats de surveillance secrets visant un ancien collaborateur de la campagne de Trump, ont été longtemps passés au crible par le président et d’autres critiques de l’enquête qui affirment que le FBI a commis des erreurs importantes. L’année dernière, un rapport de l’inspecteur général a appuyé ces critiques, mais n’a pas trouvé de preuves que les erreurs dans les applications de surveillance et les autres problèmes de la sonde étaient dus à un parti pris partisan.

M. Barr a déclaré mardi que « la meilleure chose » serait de nommer les enquêteurs de l’enquête « selon le même règlement que celui qui s’appliquait à Bob Mueller, afin de donner à M. Durham et à son équipe une certaine assurance qu’ils pourront achever leur travail quel que soit le résultat de l’élection ».

L’équipe de transition de M. Biden n’a pas immédiatement commenté cette nomination.

L’enquête actuelle, une enquête criminelle, avait commencé de manière très large mais s’est depuis « considérablement rétrécie » et maintenant « se concentre vraiment sur les activités de l’enquête Crossfire Hurricane au sein du FBI », a déclaré M. Barr. Il a déclaré qu’il s’attendait à ce que M. Durham précise si des poursuites supplémentaires seront engagées et rende public un rapport sur les conclusions de l’enquête.

Dans une ordonnance du 19 octobre, obtenue par The Associated Press, Barr dit que Durham est autorisé « à enquêter pour savoir si un fonctionnaire fédéral, un employé ou toute personne ou entité a violé la loi en relation avec les activités de renseignement, de contre-espionnage ou d’application de la loi » visant les campagnes présidentielles de 2016, toute personne associée aux campagnes ou à l’administration Trump.

Un haut fonctionnaire du ministère de la Justice a déclaré à l’AP que bien que l’ordre précise qu’il s’agit « notamment mais pas exclusivement de Crossfire Hurricane et de l’enquête du conseiller spécial Robert S. Mueller III », l’enquête sur Durham ne s’est pas étendue. Le fonctionnaire a déclaré que cette ligne concerne spécifiquement le personnel du FBI qui a travaillé sur l’enquête sur la Russie avant la nomination de Mueller en mai 2017, un domaine d’examen critique tant pour Durham que pour l’inspecteur général du ministère de la Justice, qui a identifié une série d’erreurs et d’omissions dans les applications de surveillance visant un ancien associé de la campagne Trump.

L’accent mis sur le FBI, plutôt que sur la CIA et la communauté du renseignement, suggère que Durham a peut-être dépassé certaines des allégations les plus incendiaires que les partisans de Trump espéraient voir déboucher sur des allégations de mauvaise conduite, voire de crimes – à savoir la question de savoir comment les agences de renseignement sont parvenues à la conclusion que la Russie s’était immiscée dans les élections de 2016.

13 Comments

  1. Julien
    Julien novembre 13, 2020

    Moi aussi je n’attends pas Durham avant fin janvier ou février.
    En espérant que tout roule comme prévu

  2. Mell
    Mell novembre 14, 2020

    As tu vus la video de la procureur qui dis quelle vas relacher le kraken … selon plusieur le kraken serais durham … ca ferais mal au democrate ca oufff

  3. Jutras Guylaine
    Jutras Guylaine novembre 14, 2020

    Merci pour l’information. Tu fais un très bon travail

    • Marenati Maud
      Marenati Maud novembre 14, 2020

      Sydney Powell n’est-elle pas née à Durham (NC) ?

      • bog
        bog novembre 14, 2020

        Oui tout à fait !

  4. Sacha
    Sacha novembre 14, 2020

    Durham est peut-être un lieu ?
    Une prison ?

  5. Martine St-Simon
    Martine St-Simon novembre 14, 2020

    Sydney Powell est née à … Durham !

    Q pourrait vouloir parler de ça ?
    Ne pas oublier que c,est elle qui va relâcher le Kraken…

  6. CoppaPlaccata
    CoppaPlaccata novembre 22, 2020

    Durham est aussi le lieu de naissance de Sydney Powel 😀

  7. Richard
    Richard novembre 24, 2020

    Duhram, c’est aussi la ville de naissance de Sidney Powell, la personne la plus importante de toute l’histoire de l’humanité ,après le Christ!

  8. Mr. Power
    Mr. Power novembre 24, 2020

    C’est la Sainte-Vierge qui écrase la tête du serpent ! XD

  9. error
    error novembre 26, 2020

    Durham, c’est le nom de la ville ou est née Sydney Powell, c’est ça le message de Q

  10. jean-pierre VAUDELIN
    jean-pierre VAUDELIN novembre 28, 2020

    bonsoir j’ai eu une info aujourd’hui nana l’info autrement) est ce que cette ville n’est pas le lieu de naissance de Sidney POWEL est ce pas troublant et le kraken lâché drôle de coincidence non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − deux =