Press "Enter" to skip to content

Q4948

Last updated on novembre 4, 2020

no 4948
02-Nov-2020 5:48:50 PM EST
Q !!Hs1Jq13jV6
twitter.com/TimMurtaugh/status/1323313186259480577
Q

============
MON ANALYSE
============

Q partage le tweet de Tim Murtaugh, le Directeur des Communications pour la campagne de réélection de Donald Trump pour 2020, qui dit ceci:

L’avance de Biden sur le vote n’est pas suffisante et ils le savent.

Les démocrates prévoient d’appeler la vague électorale de @realDonaldTrump un « Mirage rouge » pour délégitimer sa vague de soutien.

Ils tenteront de créer un écran de fumée après le jour des élections, en diffusant même des publicités télévisées pour jeter le doute sur le vote du 3 novembre.

Soyez prêts.

Son tweet contient une déclaration officielle de la campagne. Elle dit:

– 2 novembre 2020 –

Déclaration de campagne sur les plans des démocrates visant à délégitimer les résultats du jour du scrutin

Les démocrates paniquent parce que Joe Biden n’a pas pris une avance suffisamment importante avec les votes anticipés dans les États clés et ils savent que les votes en personne en faveur du président Trump le jour du scrutin compenseront la différence et le propulseront vers la victoire. Les agents politiques de Biden ont déjà distribué des sujets de discussion et des recherches pour délégitimer les résultats du jour de l’élection en entraînant les substituts à qualifier le succès du président le jour de l’élection de « mirage rouge ». Les agents conseillent aux substituts et aux médias de créer un écran de fumée en rejetant la faute sur tout le monde, en imaginant des retards dans les envois postaux ou en prétendant à tort que les bulletins de vote par correspondance qui n’ont tout simplement pas été retournés devraient être considérés comme des votes légitimes devant être comptés. Rien de tout cela ne sera vrai, mais cela sera présenté comme la preuve que la victoire du président Trump est un « Mirage rouge ». Personne ne devrait tomber dans le panneau.

Nous savons que les démocrates ont déjà produit des publicités télévisées qu’ils sont prêts à déployer pour renforcer la désinformation du « Mirage rouge », en cherchant à convaincre les gens que tout ce dont Joe Biden aurait besoin pour gagner est plus de temps, bien au-delà du jour de l’élection. En même temps, nous prévoyons que les démocrates iront devant les tribunaux pour demander la prolongation des délais d’acceptation et de décompte des votes envoyés et reçus bien au-delà des délais fixés par les lois de chaque État. Les Américains doivent se rappeler que M. Biden a réuni une importante équipe d’avocats qui tenteront d’affaiblir l’intégrité de l’élection afin de pouvoir voler cette élection, et se rappeler également qu’Hillary Clinton a conseillé à M. Biden de ne pas concéder la défaite « en aucune circonstance ». Le dernier souffle de la campagne de M. Biden sera vilain et impitoyable.

En réalité, les démocrates ont présenté un candidat en Joe Biden qui n’excite pratiquement personne, et ses électeurs potentiels ne sont pas motivés à se rendre en personne aux urnes. Les démocrates ont également fait l’erreur de passer des mois à effrayer leurs partisans pour les empêcher de voter en personne à cause du coronavirus, et ils ont maintenant compris que leur avance sur le vote anticipé ne sera pas suffisante. La campagne de Biden a également commis le péché politique de ne pas avoir mis en place un jeu de terrain ou une opération de terrain et maintenant ils en paient le prix avec leur incapacité à faire participer leurs partisans. Biden sait que les votes qu’il a déjà en banque grâce au vote anticipé proviennent de partisans qu’ils avaient déjà, il a donc cannibalisé sa propre participation le jour du scrutin. En raison de cette situation difficile pour Biden, nous sommes sur nos gardes dans le cas où les démocrates tentent de contourner les délais fixés par l’État pour la réception et le comptage des bulletins de vote et nous nous battrons pour qu’ils respectent la loi. Le président Trump veut que chaque électeur puisse voter, voter une fois et faire compter son vote.

– Justin Clark, directeur de campagne adjoint de Trump 2020.

 

Il ne faudra pas s’étonner que le résultat de l’élection ne soit pas connu le 3 ou le 4 novembre. Il est possible que ça traîne. Nous savons tous que les [D]émocrates et l’état profond, avec leurs esclaves dans les médias de masse, n’ont pas dit leur dernier mot. Des mauvais coups sont attendus et ils tenteront de convaincre la masse que Trump ne peut pas être le gagnant « s’il reste des votes à compter à quelque part ».

Le tableau ci-dessous révèle que:

  • dans six États, la date limite de certification est fixée à une semaine après l’élection.
  • dans 26 États, la date limite de certification se situe entre le 10 et le 30 novembre.
  • dans 14 États, la date limite de certification est fixée au mois de décembre.
  • Quatre États n’ont pas fixé de date limite pour la certification des résultats.

Ça ne risque pas d’arriver, mais les démocrates pourraient étirer la sauce jusqu’en décembre. La Californie a jusqu’au 11 décembre pour officialiser les résultats.

La directrice de campagne de Biden a déclaré « qu’en aucun cas, Donald Trump ne sera déclaré vainqueur le soir de l’élection ».

Entre-temps, ne soyez pas surpris non plus de voir Antifa dans les rues américaines (et peut-être ailleurs, comme au Canada et en Europe), ainsi que des groupes organisés tenter d’assaillir la Maison Blanche.

Le 12 octobre, Breitbart News publiait cette nouvelle:

Les radicaux de gauche publient un guide en ligne pour « perturber » le pays si les élections sont serrées.

Une organisation d’activistes de la gauche radicale a mis en ligne un guide de « perturbation » qui présente un plan pour fermer le pays et forcer le président Donald Trump à quitter le pouvoir au cas où les élections de 2020 seraient trop serrées pour être officialisées.

Le guide, « Stopping the Coup », disponible sous forme de document Google, est diffusé par un groupe appelé ShutDownDC. Il présente son plan de perturbation comme une réponse à un « coup » imaginé par le président dans le cas d’une élection serrée.

Dans un courriel de promotion du guide, ShutDownDC déclare « Empêcher Donald Trump de voler l’élection et de rester au pouvoir va probablement nécessiter des mouvements de perturbation massifs et soutenus dans tout le pays. » Le guide est un manuel pour cette « perturbation ».

Certaines parties du guide s’engagent à garantir une « élection équitable ». Toutefois, certaines parties du guide se lisent comme un manuel pour la mise en place d’un coup d’État plutôt que comme un guide pour en empêcher un :

  • Dans le contexte d’un coup d’État ou d’une élection très contestée, nous devons être clairs sur le fait que nos actions doivent affecter directement les structures et les piliers du pouvoir. Notre principal atout à cet égard est d’utiliser les idées de non-respect par une action directe massive et de grande envergure. Là où nous le pouvons, nous devons être dans la rue, sur les routes ou sur les sites du pouvoir et des détenteurs du pouvoir. Dans nos emplois et nos vies, nous devons refuser de permettre à ceux qui prennent le contrôle de la légitimité du pouvoir qu’ils recherchent par des grèves, des ralentissements et des boycotts, et par le refus public d’accepter un parti au pouvoir illégitime.

Une autre section exhorte les militants à empêcher la poursuite de la vie américaine si les élections ne se déroulent pas comme ils l’entendent (souligné dans l’original) :

  • Pour gagner réellement, nous devrons forcer certains piliers du pouvoir (les entreprises, l’armée, les médias ou d’autres institutions importantes) à décider de se ranger du côté du peuple, ou du moins de s’en écarter. Si la vie quotidienne continue, un despote ne quittera pas le pouvoir, et il n’y aura donc aucune incitation à un véritable changement de système. Vous voulez réfléchir à ce qu’il faudrait faire pour mettre fin au statu quo.

Le guide indique également que les militants prévoient de « protéger physiquement le décompte des votes contre les contre-protestants, les agents fédéraux ou les milices suprémacistes blanches ».

Le guide indique que les militants ont l’intention de « demander qu’aucun gagnant ne soit annoncé avant que chaque vote ne soit compté » et qu’ils lanceront « une action de masse coordonnée » à cette fin.

Le signal d’action sera donné si le président Donald Trump est déclaré vainqueur le soir des élections :

  • Trump pourrait tenter de se déclarer vainqueur avant le dépouillement des votes, ou Fox News pourrait lancer la course. Ceux qui le peuvent devraient être prêts à agir contre ceux qui alimentent le narratif du vol de l’élection, y compris les sociétés de médias sociaux qui laissent se répandre des mensonges ou des incitations à la violence.

Le guide imagine un certain nombre de scénarios cauchemardesques bizarres – comme celui où le procureur général William Barr tente de « saisir tous les bulletins de vote par correspondance et de les invalider » – et les utilise pour motiver les lecteurs et justifier les plans d' »action directe ».

Une section dit que dans le cas d’une élection contestée, « nous devons agir » (souligné dans l’original) :

  • En fin de compte, l’électorat réel pourrait être divisé, la moitié croyant vraiment que Trump a été élu légalement, et l’autre moitié sachant qu’il ne l’a pas été.
  • C’est dans ce contexte confus de querelles juridiques et politiques que nous devons agir. Nous sommes impatients de voir comment les choses vont se passer. Cela ne fera qu’assurer plus de pouvoir à la violente machine de la suprématie blanche qu’est l’administration Trump et ses partisans.
  • Mais nous voulons être clairs : nous ne sommes pas un groupe de partisans de Biden. Il ne s’agit pas de s’assurer que les démocrates gagnent, mais de se préparer à la possibilité que la violence de la suprématie blanche se poursuive.

Le guide suggère également que les militants continueront leur « perturbation » quel que soit le vainqueur de l’élection : « Nous ne disons absolument pas que l’élection est inutile, mais plutôt que la réactivité de la droite et le suprémaciste blanc [sic] seront présents quel que soit le vainqueur ».

Le guide renvoie également à divers autres documents, dont un consacré à la préparation à la menace de violence et un autre qui énumère les organisations alliées. Tous ces documents semblent bénéficier de compétences de niveau professionnel en matière de rédaction, de mise en page et de conception.

Le document semble être le produit d’un groupe appelé Disruption Project, dont le site web se décrit comme « dédié au soutien des soulèvements, de la résistance et de l’action directe de masse ».

Il suggère une révolution aux États-Unis – « de manière non violente » :

  • Notre conviction est que lorsque des masses de personnes se lèvent et agissent contre les systèmes injustes du capitalisme racial, de l’hétéropatriarcat, de la suprématie blanche et du colonialisme des colons, nous avons la capacité de forcer la rupture et de démanteler ces systèmes. Dans d’autres pays, nous avons assisté à des soulèvements non violents qui ont renversé des dictatures et des gouvernements illégitimes.

Le site web de ShutDownDC indique qu’il s’attend à ce que Trump soit « forcé de quitter ses fonctions », ajoutant : Nous ne cherchons pas un « retour à la normale », car nous savons que le retour à la « normale » signifie le retour à un système qui a été construit sur l’oppression. Nous considérons plutôt qu’il est temps de se dresser contre la crise actuelle et d’aller de l’avant pour démanteler les systèmes d’oppression imbriqués qui sévissent dans ce pays depuis des siècles ».

Le site web est quelque peu évasif sur le sujet des tactiques violentes. Il dit : « Nous ne voulons pas reproduire les mêmes violences que celles que nous nous sommes engagés à démanteler ; ainsi, nous nous engageons à respecter les principes anti-oppressifs, la justice transformatrice et l’organisation durable ».

Cependant, il est également dit qu’il ne portera pas de « jugement de valeur sur les approches tactiques que d’autres personnes et organisations pourraient choisir d’adopter ».

Selon un sondage de The Economist, 84% des répondants américains croient qu’il y aura de la violence si Trump gagne.

Il y a aussi cette nouvelle qui ressort du lot:

Des experts en coups d’État entraînent la gauche aux tactiques révolutionnaires à l’approche des élections

Grâce à leur expertise des coups d’État passés, des professionnels qui ont aidé à renverser des gouvernements dans le monde entier ont élaboré des ressources approfondies et un guide radical pour apprendre aux groupes d’extrême gauche – qui sont formés depuis des mois – à renverser un gouvernement.

Sous prétexte d’empêcher un coup d’État, des groupes de gauche ont planifié leur propre coup d’État – si les choses ne se passent pas comme ils le souhaitent le jour des élections.

Un site, intitulé « Choose Democracy », qui déclare sur sa page d’accueil qu' »une réponse massive et immédiate est cruciale pour empêcher un coup d’État », propose à la fois des actions à entreprendre et des ressources décrivant « comment d’autres pays ont réussi à empêcher des coups d’État ».

Des millions de personnes peuvent délégitimer un coup d’État en « manifestant, en résistant aux ordres et en fermant le pays », peut-on lire sur le site.

Le site prescrit également une promesse qui exige, « Si nous devons le faire, nous fermerons ce pays pour protéger l’intégrité du processus démocratique ».

Proposant aux internautes de se familiariser avec les tentatives de coup d’État dans le monde et les tactiques nécessaires pour les vaincre, le site encourage les lecteurs à contrer la répression des électeurs le jour du scrutin en documentant les « intimidations » et, dans les jours suivants, à descendre dans la rue pour protester.

« Nous avons besoin qu’un nombre sans précédent d’Américains descendent dans la rue et y restent jusqu’à ce qu’il [Trump] cède », a déclaré Choose Democracy dans un récent tweet. « Mais la protestation ne suffira pas. »

Le site propose également des formations et des liens vers divers ateliers externes « pour apprendre comment être prêt en cas de coup d’État ».

Une description de la formation se lit :

Il y a une chance qu’un Trump désespéré réagisse à une victoire serrée avec Biden en déclarant que l’élection est frauduleuse, en exhortant sa base à soutenir la poursuite de sa présidence. Cette formation permettra de partager les choses les plus importantes à savoir et à pratiquer afin d’être prêt pour cette éventualité.

L’unique atelier du site est dirigé par George Lakey, connu pour son manuel d’action directe de 1964, souvent appelé la « bible » du mouvement des droits civils. Lakey a dirigé plus de 1 500 ateliers et un certain nombre de mouvements de changement social sur les cinq continents et a formé des militants dans des pays tels que l’Afrique du Sud, la Thaïlande et le Sri Lanka dans leur lutte contre les régimes répressifs.

Il a également cofondé et dirigé Training for Change, qui a formé des militants du monde entier aux tactiques de renversement des régimes despotiques.

(Le reste ici.)

En résumé, attendez-vous à des délais, de la violence et de la manipulation. Ce qu’il faut, c’est que le vote populaire soit tellement important que peu de gens doutent du résultat. Ça n’empêchera pas les militants gauchistes extrémistes d’être des gros bébés pleurnichards, mais au moins, ça risque de diminuer la quantité de participants dans les rues.

4 Comments

  1. Bernard
    Bernard novembre 2, 2020

    Et si le score le soir de l’élection et vraiment à l’image de meetings c’est à dire une vraie vague pour D T et rien pour J B, toutes ces contestations et actions prévues par les démocrates auront elles un sens et seront elles mises en place quand même?
    Merci pour ce travail

    • admin
      admin novembre 3, 2020

      Plein d’actions violentes et non-violentes d’insurrection et de disruption sont prévues. Millenial Millie présente ici une enquête d »infiltration de ces groupes et révèlent certaines de leurs idées et tactiques: https://youtu.be/Sr8xXr5iZG4.

  2. Isabelle Haverlant Martinez
    Isabelle Haverlant Martinez novembre 3, 2020

    on s’attend a tout de la par des D mais nos prieres vont pour la liberté <3

  3. Mika QajaQ
    Mika QajaQ novembre 8, 2020

    Merci Dan. Cette analyse et explication est essentielle pour comprendre les prochains mois. Preuve que l’on peut rester confiant… Tout est prévu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − treize =