Press "Enter" to skip to content

Q4941

Last updated on novembre 4, 2020

no 4941
30-Oct-2020 1:55:52 AM EDT
Q !!Hs1Jq13jV6
8kun/qresearch11354498

============
MON ANALYSE
============

Le 7 juin 2020, dans ses messages 4541-4542, Q publiait une lettre de l’archevêque Carlo Maria Viganò qui offrait son support à Trump et le remerciait pour son travail contre la corruption mondiale. J’ai recopié cette lettre plus bas sous sa nouvelle, qui se retrouve juste ci-dessous. Dans celle-ci, l’archevêque Viganò s’exprime sur l’urgence sanitaire, son utilisation par le mal et prévient d’un plan en cours, le « grand recommencement » (great reset). Je vous laisse découvrir.

Le Lt.-Général Michael Flynn a partagé la lettre sur twitter en ajoutant:

Dans sa lettre ouverte au président Trump, l’archevêque Vigano, ancien nonce apostolique aux États-Unis, met en garde contre un complot de « grand recommencement » visant à détruire l’humanité.

« Il n’est pas surprenant que l’ennemi soit furieux d’être découvert… sans être dérangé. »

Lisez sa lettre ici :

https://bardsofwarfilm.com/open-letter/

Carlo Maria Viganò est un archevêque de l’Église catholique qui a été nonce apostolique aux États-Unis du 19 octobre 2011 au 12 avril 2016. Il a précédemment occupé le poste de secrétaire général du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican du 16 juillet 2009 au 3 septembre 2011. Il est surtout connu pour son rôle dans deux grands scandales au Vatican. Il s’agit du scandale des fuites au Vatican en 2012, qui a révélé la corruption financière au Vatican, et d’une lettre de 2018 dans laquelle il a accusé le pape François et d’autres dirigeants de l’Église de couvrir les allégations d’abus sexuels contre l’ancien cardinal Theodore McCarrick.

Le 25 août 2018, Viganò a publié une lettre de 11 pages accusant le pape François et de nombreux autres hauts responsables de l’Église de dissimuler des allégations d’inconduite sexuelle contre le cardinal Theodore McCarrick. Viganò a déclaré que le pape Benoît XVI avait imposé des sanctions à McCarrick en réponse aux accusations portées contre lui, mais que le pape Francis avait refusé de les appliquer et qu’il avait fait de McCarrick un conseiller important. Viganò a appelé Francis à démissionner. La lettre a provoqué diverses réactions au sein de l’Eglise, certains exprimant leur soutien aux allégations et demandant une enquête plus approfondie et d’autres défendant Francis, remettant en question les affirmations faites dans la lettre et attaquant la crédibilité de Viganò. Après la publication de la lettre, Viganò a continué à faire des déclarations publiques.

Vigano a aussi publié une vidéo de une heure intitulée « Comment la révolution de Vatican II sert le nouvel ordre mondial » disponible en anglais ici.

 

La lettre de l’archevêque:

LETTRE OUVERTE
AU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE DONALD J. TRUMP

Dimanche 25 octobre 2020
Solennité du Christ Roi

 

Monsieur le Président,

Permettez-moi de m’adresser à vous en cette heure où le sort du monde entier est menacé par une conspiration mondiale contre Dieu et l’humanité. Je vous écris en tant qu’archevêque, en tant que successeur des apôtres, en tant qu’ancien nonce apostolique aux États-Unis d’Amérique. Je vous écris au milieu du silence des autorités civiles et religieuses. Puissiez-vous accepter mes paroles comme la « voix de celui qui crie dans le désert » (Jn 1, 23).

Comme je l’ai dit lorsque je vous ai écrit en juin, ce moment historique voit les forces du Mal alignées dans une bataille sans merci contre les forces du Bien; des forces du Mal qui semblent puissantes et organisées alors qu’elles s’opposent aux enfants de la Lumière, qui sont désorientés et désorganisés, abandonnés par leurs chefs temporels et spirituels.

Chaque jour, nous sentons se multiplier les attaques de ceux qui veulent détruire la base même de la société: la famille naturelle, le respect de la vie humaine, l’amour du pays, la liberté de l’éducation et des affaires. Nous voyons des chefs de nations et des chefs religieux se plier à ce suicide de la culture occidentale et de son âme chrétienne, tandis que les droits fondamentaux des citoyens et des croyants sont bafoués au nom d’une urgence sanitaire qui se révèle de plus en plus comme un instrument de l’instauration d’une tyrannie inhumaine et sans visage.

Un plan global appelé « Great Reset » (grand recommencement) est en cours. Son architecte est une élite mondiale qui veut soumettre toute l’humanité, en imposant des mesures coercitives visant à limiter drastiquement les libertés individuelles et celles de populations entières. Dans plusieurs pays, ce plan a déjà été approuvé et financé; dans d’autres, il en est encore à ses débuts. Derrière les dirigeants du monde qui sont les complices et les exécutants de ce projet infernal, il y a des personnages sans scrupules qui financent le Forum économique mondial et l’événement 201, en promouvant leur programme.

Le but du Grand Recommencement est l’imposition d’une dictature de la santé visant à imposer des mesures liberticides, cachées derrière des promesses tentantes d’assurer un revenu universel et d’annuler la dette individuelle. Le prix de ces concessions du Fonds monétaire international sera la renonciation à la propriété privée et l’adhésion à un programme de vaccination contre les Covid-19 et les Covid-21 promu par Bill Gates avec la collaboration des principaux groupes pharmaceutiques. Au-delà des énormes intérêts économiques qui motivent les promoteurs du Grand Recommencement, l’imposition de la vaccination s’accompagnera de l’exigence d’un passeport sanitaire et d’une carte d’identité numérique, avec pour conséquence la recherche des contacts de la population du monde entier. Ceux qui n’accepteront pas ces mesures seront enfermés dans des camps de détention ou placés en résidence surveillée, et tous leurs biens seront confisqués.

Monsieur le Président, j’imagine que vous savez déjà que, dans certains pays, le Grand Recommencement sera activé entre la fin de cette année et le premier trimestre de 2021. À cette fin, d’autres assignations à résidence sont prévues, qui seront officiellement justifiées par une supposée deuxième et troisième vague de la pandémie. Vous connaissez bien les moyens qui ont été déployés pour semer la panique et légitimer des limitations draconiennes des libertés individuelles, provoquant habilement une crise économique mondiale. Dans les intentions de ses architectes, cette crise servira à rendre irréversible le recours des nations au Grand Recommencement, donnant ainsi le coup de grâce à un monde dont ils veulent annuler complètement l’existence et la mémoire même. Mais ce monde, Monsieur le Président, comprend des personnes, des affections, des institutions, la foi, la culture, les traditions et les idéaux: des personnes et des valeurs qui n’agissent pas comme des automates, qui n’obéissent pas comme des machines, parce qu’elles sont dotées d’une âme et d’un cœur, parce qu’elles sont liées par un lien spirituel qui tire sa force d’en haut, de ce Dieu que nos adversaires veulent défier, tout comme Lucifer l’a fait au début des temps avec son « non serviam ».

Beaucoup de gens – nous le savons bien – sont agacés par cette référence au choc entre le Bien et le Mal et par l’utilisation de connotations « apocalyptiques », qui selon eux exaspèrent les esprits et accentuent les divisions. Il n’est pas surprenant que l’ennemi soit furieux d’être découvert juste au moment où il croit avoir atteint la citadelle qu’il cherche à conquérir sans être dérangé. Ce qui est surprenant, en revanche, c’est qu’il n’y ait personne pour tirer la sonnette d’alarme. La réaction de l’État profond à ceux qui dénoncent son plan est brisée et incohérente, mais compréhensible. Juste au moment où la complicité des grands médias avait réussi à rendre la transition vers le nouvel ordre mondial presque indolore et inaperçue, toutes sortes de tromperies, de scandales et de crimes sont mis au jour.

Il y a encore quelques mois, il était facile de salir comme des « théoriciens du complot » ceux qui dénonçaient ces terribles plans, dont nous voyons maintenant la mise en œuvre dans les moindres détails. Personne, jusqu’en février dernier, n’aurait jamais pensé que, dans toutes nos villes, des citoyens seraient arrêtés simplement parce qu’ils voulaient marcher dans la rue, respirer, garder leur commerce ouvert, vouloir aller à l’église le dimanche. Et pourtant, cela se passe maintenant dans le monde entier, même dans une Italie de carte postale que beaucoup d’Américains considèrent comme un petit pays enchanté, avec ses monuments anciens, ses églises, ses villes charmantes, ses villages caractéristiques. Et tandis que les politiciens sont barricadés dans leurs palais, promulguant des décrets comme les satrapes persans, les entreprises font faillite, les magasins ferment, et les gens sont empêchés de vivre, de voyager, de travailler et de prier. Les conséquences psychologiques désastreuses de cette opération sont déjà visibles, à commencer par les suicides d’entrepreneurs désespérés et de nos enfants, séparés de leurs amis et de leurs camarades de classe, à qui l’on dit de suivre leurs cours tout en restant assis seuls à la maison devant un ordinateur.

Dans l’Écriture Sainte, Saint Paul nous parle de « celui qui s’oppose » à la manifestation du mystère de l’iniquité, le kathèkon (2 Thess 2, 6-7). Dans le domaine religieux, cet obstacle au mal, c’est l’Église, et en particulier la papauté; dans le domaine politique, ce sont ceux qui font obstacle à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial.

Comme il est maintenant clair, celui qui occupe la présidence de Pierre a trahi son rôle dès le début afin de défendre et de promouvoir l’idéologie mondialiste, en soutenant l’agenda de l’Église profonde, qui l’a choisi dans ses rangs.

Monsieur le Président, vous avez clairement déclaré que vous vouliez défendre la nation – une nation sous Dieu, les libertés fondamentales et les valeurs non négociables qui sont niées et combattues aujourd’hui. C’est vous, cher Président, qui êtes « celui qui s’oppose » à l’état profond, à l’assaut final des enfants des ténèbres.

C’est pourquoi il est nécessaire que tous les hommes de bonne volonté soient persuadés de l’importance historique de l’élection imminente: non pas tant pour le bien de tel ou tel programme politique, mais en raison de l’inspiration générale de votre action qui incarne le mieux – dans ce contexte historique particulier – ce monde, notre monde, qu’ils veulent annuler par le biais du verrouillage. Votre adversaire est aussi notre adversaire: c’est l’Ennemi du genre humain, Celui qui est « un meurtrier dès le commencement » (Jn 8, 44).

Autour de vous sont rassemblés avec foi et courage ceux qui vous considèrent comme la dernière garnison contre la dictature mondiale. L’alternative est de voter pour une personne manipulée par l’État profond, gravement compromise par les scandales et la corruption, qui fera aux États-Unis ce que Jorge Mario Bergoglio fait à l’Église, le Premier ministre Conte à l’Italie, le président Macron à la France, le Premier ministre Sanchez à l’Espagne, etc. La nature du chantage de Joe Biden – tout comme celle des prélats du « cercle magique » du Vatican – l’exposera à être utilisé sans scrupules, permettant à des pouvoirs illégitimes d’interférer dans la politique intérieure comme dans les équilibres internationaux. Il est évident que ceux qui le manipulent ont déjà quelqu’un de pire que lui prêt, avec lequel ils le remplaceront dès que l’occasion se présentera.

Et pourtant, au milieu de ce sombre tableau, de cette avancée apparemment imparable de « l’Ennemi invisible », un élément d’espoir émerge. L’adversaire ne sait pas aimer, et il ne comprend pas qu’il ne suffit pas d’assurer un revenu universel ou d’annuler les hypothèques pour subjuguer les masses et les convaincre d’être cataloguées comme du bétail. Ce peuple, qui a trop longtemps subi les abus d’un pouvoir haineux et tyrannique, redécouvre qu’il a une âme; il comprend qu’il n’est pas prêt à échanger sa liberté contre l’homogénéisation et l’annulation de son identité; il commence à comprendre la valeur des liens familiaux et sociaux, des liens de foi et de culture qui unissent les honnêtes gens. Ce Grand Recommencement est voué à l’échec parce que ceux qui l’ont planifié ne comprennent pas qu’il y a encore des gens prêts à descendre dans la rue pour défendre leurs droits, protéger leurs proches, donner un avenir à leurs enfants et petits-enfants. L’inhumanité nivelante du projet mondialiste se brisera lamentablement face à l’opposition ferme et courageuse des enfants de la Lumière. L’ennemi a Satan à ses côtés, Lui qui ne sait que haïr. Mais de notre côté, nous avons le Seigneur Tout-Puissant, le Dieu des armées en ordre de bataille, et la Très Sainte Vierge, qui écrasera la tête de l’ancien Serpent. « Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous ? » (Rom 8:31).

Monsieur le Président, vous savez bien qu’en cette heure cruciale, les États-Unis d’Amérique sont considérés comme le mur de défense contre lequel s’est déclenchée la guerre déclarée par les partisans du mondialisme. Mettez votre confiance dans le Seigneur, renforcé par les paroles de l’apôtre Paul: « Je puis tout en Celui qui me fortifie » (Ph 4, 13). Être un instrument de la Divine Providence est une grande responsabilité, pour laquelle vous recevrez certainement toutes les grâces d’état dont vous avez besoin, puisqu’elles sont ardemment implorées pour vous par les nombreuses personnes qui vous soutiennent par leurs prières.

Avec cette espérance céleste et l’assurance de ma prière pour vous, pour la Première Dame et pour vos collaborateurs, de tout mon cœur, je vous envoie ma bénédiction.

 

Que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique !

+ Carlo Maria Viganò
Titulariat. Archevêque d’Ulpiana
Ancien Nonce Apostolique aux Etats-Unis d’Amérique

 

no 4541-4542
Q !!Hs1Jq13jV6
29 Jun 2020 – 18:31:32
7 juin 2020

Q partage en deux posts la lettre publiée par l’archevêque d’Ulpiana, Carlo Maria Viganò. Il exprime au président Trump sa gratitude de protéger le catholicisme aux États-Unis contre les attaques de Antifa, des médias, etc.

J’ai mis les deux posts ensemble.

Le dimanche de la Sainte Trinité

Monsieur le Président,

Ces derniers mois, nous avons assisté à la formation de deux camps opposés que je qualifierais de bibliques : les enfants de la lumière et les enfants des ténèbres. Les enfants de la lumière constituent la partie la plus visible de l’humanité, tandis que les enfants des ténèbres représentent une minorité absolue. Et pourtant, les premiers font l’objet d’une sorte de discrimination qui les place dans une situation d’infériorité morale par rapport à leurs adversaires, qui occupent souvent des positions stratégiques au gouvernement, en politique, en économie et dans les médias. D’une manière apparemment inexplicable, les bons sont pris en otage par les méchants et par ceux qui les aident soit par intérêt, soit par crainte.

Ces deux aspects, qui ont un caractère biblique, suivent la séparation nette entre la progéniture de la Femme et la progéniture du Serpent. D’une part, il y a ceux qui, bien qu’ils aient mille défauts et faiblesses, sont motivés par le désir de faire le bien, d’être honnêtes, d’élever une famille, de travailler, de donner la prospérité à leur patrie, d’aider les nécessiteux et, dans l’obéissance à la Loi de Dieu, de mériter le Royaume des Cieux. D’autre part, il y a ceux qui se servent eux-mêmes, qui n’ont aucun principe moral, qui veulent démolir la famille et la nation, exploiter les travailleurs pour s’enrichir indûment, fomenter des divisions internes et des guerres, et accumuler du pouvoir et de l’argent: pour eux, l’illusion fallacieuse du bien-être temporel cédera un jour – s’ils ne se repentent pas – au terrible destin qui les attend, loin de Dieu, dans la damnation éternelle.

Nous découvrirons également que les émeutes de ces jours-ci ont été provoquées par ceux qui, voyant que le virus s’estompe inévitablement et que l’alarme sociale de la pandémie s’estompe, ont dû nécessairement provoquer des troubles civils, car ils seraient suivis d’une répression qui, bien que légitime, pourrait être condamnée comme une agression injustifiée contre la population. La même chose se produit également en Europe, en parfaite synchronicité. Il est tout à fait clair que le recours aux manifestations de rue est utile à ceux qui souhaitent voir, lors des prochaines élections présidentielles, un candidat qui incarne les objectifs de l’État profond et qui exprime ces objectifs fidèlement et avec conviction. Il ne sera pas surprenant si, dans quelques mois, nous apprenons une fois de plus que derrière ces actes de vandalisme et de violence se cachent ceux qui espèrent profiter de la dissolution de l’ordre social pour construire un monde sans liberté: Solve et Coagula, comme l’enseigne l’adage maçonnique.

Bien que cela puisse paraître déconcertant, les alignements opposés que j’ai décrits se retrouvent également dans les milieux religieux. Il y a des bergers fidèles qui prennent soin du troupeau du Christ, mais il y a aussi des mercenaires infidèles qui cherchent à disperser le troupeau et à livrer les brebis pour qu’elles soient dévorées par des loups voraces. Il n’est pas surprenant que ces mercenaires soient les alliés des enfants des ténèbres et haïssent les enfants de la lumière: tout comme il existe un état profond, il existe aussi une église profonde qui trahit ses devoirs et renonce à ses engagements propres devant Dieu. Ainsi, l’ennemi invisible, contre lequel les bons dirigeants se battent dans les affaires publiques, est également combattu par les bons bergers dans la sphère ecclésiastique. Il s’agit d’une bataille spirituelle, dont j’ai parlé dans mon récent appel publié le 8 mai dernier. Dans la société, Monsieur le Président, ces deux réalités opposées coexistent comme des ennemis éternels, tout comme Dieu et Satan sont des ennemis éternels. Et il semble que les enfants des ténèbres – que l’on peut facilement identifier à l’état profond auquel vous vous opposez sagement et qui vous mène une guerre acharnée ces jours-ci – ont décidé de montrer leurs cartes, pour ainsi dire, en révélant maintenant leurs plans. Ils semblent tellement certains d’avoir déjà tout sous contrôle qu’ils ont mis de côté cette circonspection qui, jusqu’à présent, avait au moins partiellement dissimulé leurs véritables intentions. Les enquêtes déjà en cours révéleront la véritable responsabilité de ceux qui ont géré l’urgence COVID, non seulement dans le domaine des soins de santé, mais aussi dans la politique, l’économie et les médias. Nous constaterons probablement que dans cette opération colossale d’ingénierie sociale, il y a des gens qui ont décidé du sort de l’humanité, s’arrogeant le droit d’agir contre la volonté des citoyens et de leurs représentants dans les gouvernements des nations.

Pour la première fois, les États-Unis ont en vous un président qui défend courageusement le droit à la vie, qui n’a pas honte de dénoncer la persécution des chrétiens dans le monde entier, qui parle de Jésus-Christ et du droit des citoyens à la liberté de culte. Votre participation à la Marche pour la Vie, et plus récemment votre proclamation du mois d’avril comme Mois national de la prévention des abus envers les enfants, sont des actions qui confirment de quel côté vous souhaitez vous battre. Et j’ose croire que nous sommes tous deux du même côté dans cette bataille, même si nous utilisons des armes différentes.

Pour cette raison, je crois que l’attaque dont vous avez été victime après votre visite au sanctuaire national de Saint Jean-Paul II fait partie du récit orchestré par les médias qui cherche non pas à lutter contre le racisme et à apporter l’ordre social, mais à aggraver les dispositions; non pas à rendre la justice, mais à légitimer la violence et le crime; non pas à servir la vérité, mais à favoriser une faction politique. Et il est déconcertant qu’il y ait des évêques – comme ceux que j’ai récemment dénoncés – qui, par leurs paroles, prouvent qu’ils sont alignés sur le camp adverse. Ils sont soumis à l’État profond, au mondialisme, à la pensée alignée, au Nouvel Ordre Mondial qu’ils invoquent de plus en plus souvent au nom d’une fraternité universelle qui n’a rien de chrétien, mais qui évoque les idéaux maçonniques de ceux qui veulent dominer le monde en chassant Dieu des tribunaux, des écoles, des familles et peut-être même des églises.

Le peuple américain est mûr et a maintenant compris à quel point les grands médias ne veulent pas diffuser la vérité mais cherchent à la réduire au silence et à la déformer, en répandant le mensonge qui est utile aux fins de leurs maîtres. Cependant, il est important que les bons – qui sont la majorité – se réveillent de leur lenteur et n’acceptent pas d’être trompés par une minorité de personnes malhonnêtes avec des buts inavouables. Il est nécessaire que les bons, les enfants de la lumière, se réunissent et fassent entendre leur voix. Quel moyen plus efficace de le faire, Monsieur le Président, que la prière, en demandant au Seigneur de vous protéger, vous, les États-Unis, et toute l’humanité, de cette énorme attaque de l’Ennemi? Avant que le pouvoir de la prière ne s’effondre, les tromperies des enfants des ténèbres s’effondreront, leurs complots seront révélés, leur trahison montrera, leur effrayante puissance ne se terminera en rien, mise en lumière et exposée pour ce qu’elle est: une tromperie infernale.

Monsieur le Président, ma prière est constamment tournée vers la nation américaine bien-aimée, où j’ai eu le privilège et l’honneur d’être envoyé par le pape Benoît XVI en tant que nonce apostolique. En cette heure dramatique et décisive pour toute l’humanité, je prie pour vous et aussi pour tous ceux qui sont à vos côtés au sein du gouvernement des États-Unis. J’espère que le peuple américain est uni à vous et à moi dans la prière à Dieu tout-puissant.

Unis contre l’ennemi invisible de toute l’humanité, je vous bénis, ainsi que la Première Dame, la nation américaine bien-aimée et tous les hommes et femmes de bonne volonté.

+ Carlo Maria Viganò
Archevêque titulaire d’Ulpiana
Ancien Nonce Apostolique aux Etats-Unis d’Amérique

===========================================

 

AJOUT: LETTRE DU 4 NOVEMBRE DE L’ARCHEVÊQUE VIGANÒ

« Nous avons vu l’État profond s’organiser… pour réaliser la fraude électorale la plus colossale de l’histoire, afin d’assurer la défaite de l’homme qui s’est opposé au Nouvel Ordre Mondial. »

MESSAGE DE L’ARCHEVÊQUE CARLO MARIA VIGANÒ AUX CATHOLIQUES AMÉRICAINS ET À TOUS LES AMÉRICAINS DE BONNE VOLONTÉ

Chers frères et sœurs,

En tant que chrétiens dévoués et citoyens fidèles des États-Unis d’Amérique, vous avez une préoccupation intense et sincère pour le sort de votre pays bien-aimé alors que les résultats définitifs de l’élection présidentielle sont encore incertain.

Les nouvelles de fraude électorale se multiplient, malgré les tentatives honteuses des grands médias pour censurer la vérité des faits afin de donner à leur candidat l’avantage. Il existe des États dans lesquels le nombre de votes est supérieur au nombre d’électeurs; d’autres dans lesquels les votes par la poste semblent être exclusivement en faveur de Joe Biden; d’autres dans lesquels le dépouillement des bulletins de vote a été suspendu sans raison ou lorsqu’on a découvert une falsification sensationnelle : toujours et seulement contre le président Donald J. Trump, toujours et uniquement en faveur de Biden.

En vérité, depuis des mois, nous assistons à un ruissellement continu d’informations décalées, d’informations manipulées ou censurées, de crimes qui ont été réduits au silence ou dissimulés face à des preuves frappantes et un témoignage irréfutable. Nous avons vu l’État profond s’organiser, bien à l’avance, pour réaliser la fraude électorale la plus colossale de l’histoire, afin d’assurer la défaite de l’homme qui s’est vigoureusement opposé à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial qui est voulu par les enfants des ténèbres. Dans cette bataille, vous n’avez pas échoué, comme l’est votre devoir sacré, d’apporter votre propre contribution en prenant le parti du Bien. D’autres, asservis par les vices ou aveuglés par la haine infernale contre Notre Seigneur, nous avons pris le parti du Mal.

Ne pensez pas que les enfants des ténèbres agissent avec honnêteté, et ne soyez pas scandalisés s’ils opèrent avec tromperie. Croyez-vous peut-être que les disciples de Satan sont honnêtes, sincères et loyaux? Le Seigneur nous a mis en garde contre le diable: « Il était un meurtrier dès le début et ne se tient pas dans la vérité, car il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il raconte un mensonge, il parle dans son personnage, parce qu’il est menteur et le père de mensonges. » (Jn 8:44).

En ces heures, alors que les portes de l’enfer semblent prévaloir, permettez-moi de m’adresser à vous avec un appel, que j’espère que vous répondre rapidement et avec générosité. Je vous demande de faire un acte de confiance en Dieu, un acte d’humilité et de dévotion filiale au Seigneur des armées. Je vous demande à tous de prier le Saint Rosaire, si possible dans votre ou avec vos proches, vos amis, vos frères et sœurs, vos collègues, vos compagnons d’armes. Priez avec l’abandon de les enfants qui savent avoir recours à leur Très Sainte Mère pour lui demander d’intercéder devant le trône de la Majesté divine. Priez avec une âme sincère, avec un cœur pur, dans la certitude d’être entendu et a répondu. Demandez-lui – elle qui est l’Aide des chrétiens, Auxilium Christianorum – pour vaincre les forces de l’ennemi ; demandez-lui – elle qui est terrible comme une armée en ordre de bataille (Chant 6:10) – pour accorder à la la victoire aux forces du Bien et d’infliger une défaite humiliante à la les forces du Mal.

Faites prier vos enfants, en utilisant les mots sacrés que vous avez enseignés eux : ces prières confiantes s’élèveront vers Dieu et ne resteront pas non entendue. Faites prier les personnes âgées et les malades, afin qu’ils puissent offrir leur souffrances en union avec les souffrances que Notre Seigneur a endurées sur la Croix quand il a versé son précieux sang pour notre rédemption. Avoir les jeunes filles et les femmes prient, afin qu’elles se tournent vers elle qui est le modèle de pureté et de maternité. Et vous, les hommes, vous devez aussi prier : votre courage, votre honneur et votre audace seront rafraîchis et renforcée. Vous tous, prenez cette arme spirituelle, devant laquelle Satan et ses larbins battent en retraite furieusement, car ils craignent le plus La Sainte Vierge, celle qui est toute-puissante par grâce, plus encore que le Tout-Puissant Dieu.

Ne vous laissez pas décourager par les tromperies de l’Ennemi, encore plus en cette heure terrible où l’impudence du mensonge et de la fraude ose défier le Ciel. Les heures de nos adversaires sont comptées si vous priez, si nous prions tous avec Foi et avec la véritable ardeur de la Charité. Que le Seigneur fasse en sorte qu’une seule voix pieuse et fidèle s’élève de vos maisons, de vos églises et de vos rues! Cette voix ne restera pas inaperçue, car elle sera la voix d’un peuple qui crie, au moment où la tempête fait le plus rage férocement, « Sauve-nous, Seigneur, nous périssons! » (Mt 8, 25).

Les jours qui nous attendent sont une occasion précieuse pour vous tous, et pour ceux qui s’unissent spirituellement à vous de toutes les parties du monde. Vous avez l’honneur et le privilège de pouvoir participer à la victoire de cette bataille spirituelle, pour manier la puissante arme du Saint Rosaire comme nos pères l’ont fait à Lépante pour repousser les armées ennemies.

Priez avec la certitude de la promesse de Notre Seigneur: « Demandez et il sera qui vous a été donné, cherchez et vous trouverez, frappez et la porte sera vous a été ouvert » (Lc 11, 9). Le Roi des Rois, à qui vous demandez le salut de votre Nation, récompensera votre Foi. Votre témoignage, s’en souvenir, touchera le cœur de Notre Seigneur, en multipliant les des Grâces célestes qui sont, plus que jamais, indispensables pour de parvenir à la victoire.

Que mon appel, que j’adresse à vous et à toutes les personnes qui reconnaître la Seigneurie de Dieu, vous trouver des apôtres généreux et des témoins courageux de la renaissance spirituelle de votre pays bien-aimé, et avec elle le monde entier. Non praevalebunt.

Que Dieu bénisse et protège les États-Unis d’Amérique !
Une nation sous Dieu

+ Carlo Maria Viganò, archevêque
Ancien Nonce Apostolique aux Etats-Unis d’Amérique

4 novembre 2020
Saint Charles Borromée

One Comment

  1. Anticyclone
    Anticyclone octobre 30, 2020

    Un rayon de lumière déchire la nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + dix-neuf =