Press "Enter" to skip to content

Le FBI a-t-il réellement classé « Qanon » comme une menace terroriste?

Last updated on octobre 20, 2020

Les médias de masse ne cessent de rapporter que le FBI a déclaré que « Qanon est une « menace terroriste ».

Mais, comme pour le risque de mourir du covid quand tu as moins de 50%, dans 99.997% des cas, quand les médias parlent de Qanon, ils ont tort.

Il a fallu que ce soit un magazine pratiquement inconnu qui fasse le travail de journalisme. CELEB a contacté le FBI pour en avoir le coeur net. Et la réponse est NON.

Voici ce qu’ils ont à dire sur le sujet.

EXCLUSIF: Malgré les rapports, le FBI ne qualifie pas le groupe QAnon de « menace terroriste ».

Après que le porte-parole de Joe Biden, Andrew Bates, ait affirmé que le FBI avait identifié le mouvement QAnon comme une « menace terroriste intérieure », presque tous les médias se sont empressés de publier des titres tels que « Trump fait l’éloge de QAnon, que le FBI qualifie de menace terroriste », mais contrairement au reste des médias, CELEB a contacté le FBI pour savoir ce qu’il avait à dire sur la déclaration de la campagne de Joe Biden.

Lorsqu’on lui a demandé spécifiquement si QAnon était effectivement une menace terroriste, le bureau de presse national du FBI a fait part de cette déclaration à CELEB :

Le FBI ne désigne pas et ne peut pas désigner les groupes terroristes nationaux. Le FBI ne peut jamais lancer une enquête basée uniquement sur la race, l’ethnicité, l’origine nationale, la religion ou l’exercice des droits du Premier Amendement d’un individu. En ce qui concerne le terrorisme national, nos enquêtes se concentrent uniquement sur les activités criminelles d’individus – indépendamment de leur appartenance à un groupe – qui semblent avoir pour but d’intimider ou de contraindre la population civile ou d’influencer la politique du gouvernement par l’intimidation ou la contrainte. Il est important de noter que l’appartenance à des groupes qui épousent une idéologie extrémiste nationale n’est pas illégale en soi, même si leurs opinions peuvent être offensantes pour la majorité de la société. L’appartenance à un groupe ne constitue pas une base suffisante pour une enquête.

Bates avait déclaré que le président Trump « cherchait simplement à légitimer une théorie de conspiration que le FBI a identifiée comme une menace de terrorisme domestique » après que Trump ait reconnu et louangé le groupe lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche la semaine dernière.

« J’ai entendu dire que ce sont des gens qui aiment notre pays », a déclaré M. Trump. « Donc je n’en sais pas vraiment plus qu’ils sont censés m’aimer. » Quand un journaliste a évoqué la façon dont les partisans de Q croient qu’il essaie de mettre fin à un culte satanique de pédophiles, Trump a répondu: « C’est censé être une mauvaise chose? »

Depuis lors, QAnon a dominé les grands titres des médias.

Dans une interview exclusive accordée hier à l’un des principaux partisans du mouvement, Liz Crokin a expliqué que « Q est une opération de renseignement militaire. L’objectif de Q est de réveiller le public sur l’activité criminelle dans laquelle la cabale est impliquée ».

La « conspiration » est souvent tournée en dérision dans les médias, même si Q publie des informations telles que l’allusion à l’arrestation de Jeffrey Epstein avant qu’elle n’ait lieu.

« En fin de compte, pour les besoins de l’argumentation, en quoi Q est-il une mauvaise chose. Q encourage les gens à faire leurs propres recherches et à penser par eux-mêmes », a déclaré Liz Crokin. « Q expose certains des plus grands trafiquants de la planète, alors même si Q est faux ou ne s’avère pas être Trump ou un renseignement militaire, en quoi est-il mauvais? C’est unir les gens pour qu’ils se lèvent et dénoncent les prédateurs d’enfants. Ce n’est pas une mauvaise chose! »

Le secrétaire par intérim du Département de la sécurité intérieure, Chad Wolf, a déclaré dimanche à CNN que les Anonymes ne constituaient pas une menace importante. « Je regarde toutes les menaces auxquelles la patrie est confrontée, celle-ci n’atteint pas un niveau significatif », a-t-il déclaré, bien qu’il ait ensuite condamné la communauté Q.

Lorsque le présentateur de CNN Jake Tapper a évoqué le fait que le FBI avait soi-disant étiqueté le groupe comme une menace terroriste intérieure (avant qu’il ne reçoive notre mémo), Wolf a répondu: « Je n’ai aucune raison de croire autre chose que ce que le FBI dit », a-t-il dit.

Faux.

En fait, très peu d’articles ont cité une preuve quelconque, mais le Chicago Tribune a établi un lien avec un article de Yahoo News ! sur le téléchargement d’un bulletin du FBI de mai 2019 du bureau local de Phoenix, qui mentionne principalement des individus spécifiques qui ont été une menace. De toute évidence, le bulletin était grandement exagéré et c’est essentiellement ainsi que les fausses nouvelles ont commencé.

Après un courriel de suivi adressé au FBI demandant la légitimité du bulletin de l’année dernière au bureau local de Phoenix, le FBI a fait part à CELEB d’une autre déclaration disant essentiellement que les bureaux locaux du FBI partagent parfois des informations, mais sans mentionner la confirmation d’une menace:

« Bien que notre pratique habituelle soit de ne pas commenter des produits de renseignement spécifiques, les bureaux locaux du FBI partagent régulièrement des informations avec leurs partenaires locaux des services de police afin d’aider à protéger les communautés qu’ils servent. Ces produits sont destinés à être de nature informative, et en tant que tels, ils contiennent des mises en garde appropriées pour décrire la confiance dans la source d’information et la probabilité de l’évaluation. En outre, lorsqu’ils sont rédigés au niveau local, ces produits noteront que la perspective offerte peut être limitée au domaine de responsabilité du bureau local. »

Nous ne savons pas pourquoi le reste des médias n’ont pas confirmé les déclarations de l’équipe Biden auprès du FBI, mais bon, nous faisons simplement notre travail.

Vous enverrez cet article aux « journalistes » quand il diront que « Q » est une menace terroriste.

3 Comments

  1. Christophe le Zèbre ⭐⭐⭐
    Christophe le Zèbre ⭐⭐⭐ octobre 20, 2020

    Merci pour ton excellent travail.

    Puis-je me permettre de te signaler que le lien en rapport avec:

    « La « conspiration » est souvent tournée en dérision dans les médias, même si Q publie des informations telles que l’allusion à l’arrestation de Jeffrey Epstein avant qu’elle n’ait lieu. » est mort? Erreur 404
    https://anonym.to/?https://www.qmap.pub/read/1884

    Cela n’ôte en rien ta remarquable analyse!

    Keep Fighting Soldier!

    • admin
      admin octobre 20, 2020

      Le lien menait à Qmap, qui ne fonctionne plus, je j’ai modifié. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =