Press "Enter" to skip to content

Q4865

no 4865
14-Oct-2020 9:01:14 PM EDT
Q !!Hs1Jq13jV6
twitter.com/willsommer/status/1316531307355295745
Q

============
MON ANALYSE
============

Q partage un tweet d’un reporter, Will Sommer, en anti-Q particulièrement dévoué à raconter absolument n’importe quoi concernant « Q ». Bref, le tweet dit « Obama affirme que QAnon « s’infiltre dans le courant dominant du Parti Républicain » – sur le dernier @PodSaveAmerica, autour de la barre des 29 min. »

Je ne traduirai pas tout, seulement le passage dans lequel Obama parle de Qanon.

Barack Obama: Cela m’amène donc au deuxième numéro. Et c’est toute la désinformation. Les médias sociaux, l’infrastructure médiatique, l’infrastructure médiatique conservatrice. Nous avons déjà eu cette conversation. C’est un problème qui va durer plus longtemps que Trump. Trump est un symptôme et un accélérateur de ce problème.

Mais il ne l’a pas créé. Nous l’avons vu. Quand, vous savez, pendant ma campagne en 2008. Et nous l’avons vu, vous savez, vous devez vous en occuper directement pendant notre administration. Les médias sociaux ont fait monter la pression. Et parce que le chef de notre gouvernement, de notre gouvernement fédéral y a eu recours.

Mais, vous savez, quand vous regardez les théories de conspiration folles comme celle de Qanon qui s’infiltrent dans le courant principal du Parti Républicain, ce que cela vous dit, c’est qu’il n’y a plus de garde-fous dans cet écosystème médiatique. Et je pense que l’un des plus grands défis, nous avons tous dit qu’il ne s’agit pas seulement d’un problème de progressistes contre, vous savez, la droite.

Il s’agit d’une véritable question de société américaine. Comment rétablir des bases de vérité? Qu’au moins la grande majorité des gens peuvent accepter. Et nous pourrions alors avoir tout un tas de débats à ce sujet. D’accord, oui, le changement climatique est réel. Mais, vous savez, les républicains pensent que nous devons simplement nous adapter parce que nous ne pouvons pas abandonner, vous savez, nos voitures.

Et les progressistes disent, non, nous devrions utiliser ces technologies alternatives. Nous pouvons avoir ce débat. J’ai des opinions assez tranchées à ce sujet. Mais si vous dites que le changement climatique est un canular, alors il n’y a rien que nous puissions faire. Il en va de même pour le COVID. Très bien. Vous savez, si vous dites « oui », le COVID existe vraiment, très gros problème. Une maladie grave, voici la science, nous pouvons être d’accord avec cela ».

Et puis, vous savez, vous avez un pays comme la Suède qui décide. « Eh bien, nous pensons que nous allons essayer d’aborder ce problème par le biais de l’immunité collective. Mais au moins, il y a une certaine cohérence dans leur argument. Je ne suis pas d’accord avec ça. Je ne pense pas qu’il soit prouvé. Mais nous sommes dans la même réalité dans nos débats. Nous allons devoir trouver des moyens de le faire.

Je n’ai pas de réponse rapide à cela, parce qu’une partie de ce qui se passe à l’intérieur, quand vous obtenez ces chambres d’écho, c’est qu’elles deviennent impénétrables. C’est vrai. Toute information qui contredit la vision du monde et les conspirations ou les théories de conspiration qui s’y trouvent, est rejetée comme faisant partie d’une conspiration et d’un complot libéral. Mais je pense que cela va être un grand défi pour nous tous. Et cela m’inquiète.

Ça s’inscrit dans la lignée des attaques contre « Q ». Mais en même temps, s’il y a bien une cible privilégiée de « Q », c’est bien Barack Obama. On peut comprendre qu’il en profite pour attaquer en retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =